Carnet de route

Sur les traces vététistes de Hubert

Sortie :  Sur les traces de Hubert du 21/05/2016

Le 25/05/2016 par Patricia Berthelier

Du guidon à la plume, ou comment prolonger la joie de 2 jours en Vélo de montagne, sur les traces de Hubert à travers les Monts de Tarare

En guise d’introduction, le kaléidoscope de nos écritures pour une mise en condition immédiate :

Tu sais que tu fais un week-end VTT dans les Monts de Tarare, par Alix Vallin

-  Quand tu traverses Saint-Marcel-l'Eclairé avant de rejoindre ton gîte, avec vue imprenable sur les Monts du Forez, à Affoux.

-  Quand tu comprends que tout le monde dans le coin s'appelle Burnichon.

-  Quand tu apprends que les Monts de Tarare portent aussi la douce appellation de "Montagnes du Matin" et que ça leur va bien mieux puisque tu roules du matin au soir au milieu d’une nature sauvage, de collines peuplées de sapins, de hautes herbes, de genêts et de sous-bois tip-top pour le vtt!

-  Quand tu maîtrises désormais tout à fait la différence entre l'andouillette et l'andouille, puisque ton hôte Hub t’explique que cette dernière est faite « avec des morceaux moins nobles ! » et qu’il t'en cuisine une, le soir même!

-  Quand partout où tu roules, tes yeux retombent toujours sur la Tour Matagrin et lorsque le deuxième jour, enfin, tu arrives au sommet… c’est sous une pluie battante... ça c’est fait !

-  Quand tu percutes que Tarare est un lieu de brassage de la bière Ninkasi.

-  Quand Hubert te concocte des circuits excellents que tu vas tester dans des conditions optimales pour t’aguerrir : le samedi, au feu et le dimanche à l'eau!

-  Quand ta descente finale fulgurante contre les éléments sublime ton pilotage et te laisse un petit croquant sous la dent...!

-  Quand Claude fête son diplôme d'initiateur, yes!

-  Quand tu tu te souviendras de ces supers moments passés avec l’équipe V2M, toujours au taquet !

Merci Hub, Pat, Virginie, Chantal, Hélène, Eliane, Claude et Philippe!

Sur les monts de Tarare, par Eliane Seguin

Sur les monts de Tarare ,

Nous descendions dare-dare

Car de gros nuages noir

Nous tombaient sur la poire.

Mais quel bonheur pour tous.

Cinglait sur nos frimousses

Une pluie pas très douce

Qui embaumait la mousse.

Nous arrivons crottés

De la tête aux cales pieds.

Mais que la vie est belle partagée sur la selle…

Propos sur la descente finale, par Chantal Barthelemy

Quelle super descente sous la pluie .  Seule contre les élements.  Attention maximum,  slalom entre pierres, racines, ruisselets. plus un poil de sec,

maculée de boue, graviers croquant sous la dent, goût de terre au palais et oui ça aussi c'est du bonheur......

Propos sur la journée du samedi, par Virginie Reyx

Ce fut un pur régal : les paysages des Montagnes du Matin sont splendides, les chemins très roulants au milieu des prés ou en sous-bois,

les alternances de montées et descentes ne nous font pas sentir les 1200m de dénivelé.

Petite exception : la montée finale et surtout le passage en plein cagnard qui m'a pompé toute mes dernières réserves !

L'ambiance est, comme d'hab, au RdV ; je repars avec vous tous 'as soon as possible' !!!

Et maintenant, le descriptif factuel de notre week-end, par Patricia Berthelier

Météo idyllique samedi pour un magnifique parcours en crête et en creux, imaginé par notre Hub, pour un total de 38 km et 1260 m de dénivelé positif.

Un terrain le plus souvent roulant, avec quelques passages pierreux et des marches en montée comme en descente, pour une balade bucolique dans les monts de Tarare entre plaine du Forez et la Tour Matagrin via le col du Pin Bouchain et Les Sauvages, puis la retenue d'eau de Joux.

Le tout suivi d’une soirée débridée à l'auberge et au gîte d'Affoux, inaugurée par l'arrosage de la validation de  la formation d' initiateur VDM de Claude.

Une météo moins idyllique dimanche et une arrivée sous des bourrasques pluvieuses rafraîchissantes à souhait à la Tour Matagrin (1003 m).

Mais notre bonne humeur n'a pu être vaincue par les éléments.

Après un repas pris à l'abri, tout en grelottant quelque peu pour certains, il ne restait plus qu'à rdescendre sur St Marcel l'Eclairé - après que Hub et moi ayons pris la décision de zapper la boucle retour par l'ouest et ayons décidé de revenir au plus vite vers les voitures.

Notre groupe a donc fait une descente très humide mais à vive allure néanmoins : il est intéressant de voir combien les obstacles et pentes abruptes se passent avec facilité lorsque la météo ne nous laisse guère le loisir de lambiner !

Au total 33 km pour 1090 m de dénivelé positif, un parcours plus vététiste que la veille, des portions de montée technique et challenge, idem pour les descentes, sans que le portage ou le poussage ait à intervenir trop souvent. Une fois encore, nous avons remercié Hubert pour le travail de conceptualisation et de reconnaissance du parcours - ce fut une réussite totale pour son premier job de traçeur VDM !

Notre petite troupe s'affirme et se renforce sur le terrain VDM, tout le monde a réalisé de gros progrès tant en maîtrise technique qu'en endurance physique - yeah!!! Mention spéciale à Hélène qui ne s’en laisse pas conter par les dénivelés, et ne se départit jamais de son sourire et de son calme. So easy!

Deux légers problèmes mécaniques ont été à déplorer dimanche - incidents qui auront été rapidement résolus par nos chefs mécano Claude et Philippe -  et donc une chaine à changer, n'est-ce pas Hélène ? Et une valve de pneu tubeless à avoir dans son sac en toutes occasions, n'est-ce pas Chantal ?

Et pour tout le monde, en secours dans le sac : un maillon de chaine, et une patte de dérailleur de rechange sont obligatoires.....et des pédales qui restent solidaires du boîtier de pédalier ne seraient pas du luxe...ok ok pas de nom !  

Ces deux incidents furent l'occasion de micro-ateliers de mécanique vélo in situ...donc tout est bien dans le meilleur des mondes !

L'essentiel est qu'aucune chute n'ait été à déplorer, que tous nous ayons une fois encore passé de délicieux moments ensemble, sur nos spads, dans ces paysages des monts de Tarare si proches de Villefranche et pourtant si méconnus de la plupart d'entre nous, au milieu des rires, des loufoqueries, des plaisanteries qui souvent jaillissent sans autre raison que la joie éprouvée à partager une belle et saine amitié.

Merci à vous toutes et tous, Alix, Virginie, Eliane, Chantal, Hélène, Claude, Hubert et Philippe - z'êtes tous épatants, sur le vélo, comme hors du vélo !

L’album photographique du week-end est à voir ICI

Les traces GPS des parcours effectués peut être vues et téléchargées sur Wikiloc (cliquer sur les liens actifs) :







CLUB ALPIN FRANCAIS VILLEFRANCHE SUR SAONE

IMPASSE REVIN
69400  VILLEFRANCHE SUR SAONE
Contactez-nous
Tél. 04 74 62 04 59
Permanences :
jeudi 19:30-21:00 en septembre 18 - 21 h Accueil téléphonique du lundi au vendredi heures de bureau
Agenda