Carnet de route

Stage d'été Verdon

Sortie :  Camp d'été d'escalade dans le Verdon du 25/07/2015

Le 16/09/2015 par Bullion Julien

Ca y est le matériel est prêt, avec Alun nous chargeons le camion de tout ce dont le groupe aura besoin, direction : la Mecque de l’'escalade. Depuis que nous avons fixé le lieu où se déroulerait le stage d'’été nous l'’avons attendu ce moment. Après la préparation physique, les mois à regarder les topos pour savoir ce que nous allons faire le moment de passer à l’'action est là. Et ce ne sont pas les quelques heures du trajet qui vont entamer notre envie. D'’ailleurs, profitant du voyage pour papoter nous sommes tous deux étonnés qu’il n'’y ait pas eu plus de prétendants pour tenter cette aventure

Au fil des kilomètres le paysage change et l’'envie de retrouver ce panorama qui au fur et à mesure de nos visites devient familier : Point sublime, Lapalud sur Verdon, Lou Cafetié, route des crêtes, belvédère de l’Imbut 
autant de noms qui nous conduisent jusqu’à notre port d'’embarcation pour nos aventures verticales : le chalet CAF de la Maline. 
Dès le premier jour, embarquement immédiat pour 300m d'’escalade dans la très classique Offre. La marche d'’approche est typique du secteur : frontale, tunnel et hop on passe par-dessus la barrière : le Verdon coule en bas et notre issue c'’est là-haut. Pour le moment nous sommes tous les deux avec Alun et on peut dire que la cordée semble huilée comme rarement elle a été. Tiens tiens. Les longueurs s'’enchainent sans accrocs tandis que le vide se creuse dans des longueurs au style traditionnel (fissure, cheminée, dièdre, ...). Je me fais la réflexion que quelque chose s'’est passée : on grimpe en symbiose, justement sans avoir besoin de trop en dire on se comprend. Il n'’y a ici plus de notion d'’encadrant : nous sommes une cordée et c’est le pied. 
Ce qui est sûr c'’est que  dès ce soir nous pourrons faire une promotion de cette magnifique voie quant Sandrine, Cédric et Hubert nous rejoindrons. Nous retrouvons donc nos amis le soir pour une petite balade sur les crêtes histoire de se mettre dans l'’ambiance. Et pour cela quoi de mieux que quelques couennes à l'’Escales avec le Verdon 400m en dessous. Juste magique. 
Dès le lendemain, nous enclenchons un mode tranquille afin que tout le monde y trouve son compte : donc direction l’'entrée des gorges afin d'’escalader l’'Arête de la patte de chèvre, itinéraire facile histoire de voir où tout le monde en est. Alun grimpe avec Cédric tandis que nous grimperons en flèche avec Sandrine et Hubert. Au final tout le monde sera ravie de cette première voie dans le Verdon donnant à tous l'’envie d’aller plus loin. S'’en suivra une bonne baignade au lac de Saint Croix. Sans oublier de faire quelques longueurs le soir à l'’Escalès. 
Mardi 21 ayant récupéré Valérie et Laurent qui se joignaient à nous, nous sommes allés escalader plusieurs itinéraires  du côté du secteur Galetas : Hissage nocturne, Fièvre résurrectionnelle et Adieu Zidane tomberont dans l'’escarcelle du CAF Villefranche. Puis encore baignade pour récupérer et quelques couennes à l'’Escalès dont un superbe 6a gazeux à souhait qu'’Hubert accrochera à son palmarès. Après quoi il nous mitonnera un superbe repas. 
Le mercredi nous avons décidé de procéder différemment : on coupe le groupe en deux. Sandrine, Hubert, Cédric et moi partirons répéter un grand itinéraire classique : l’'Offre. Tandis qu'’Alun, Valérie et Laurent iront parcourir Free Tibet au secteur Eycharme. Que ce soit dans les deux voies choisies les deux équipes ont trouvé du grain à moudre. Au secteur Eycharme marche d'’approche escalade et retour en mode sanglier et du côté de l’'Offre grandes longueurs, ambiance au plus près du Verdon et envol d’'Hubert dans les dernières longueurs. Quel engagement !! Nous nous retrouvons le soir pour partager les sensations autour d’'une couenne à l’'Escalès avant de partager une bière au village pour discuter de ce qui attend l’'équipe Alun, Valérie et Laurent le lendemain. 
Justement le jeudi, nous nous dirigeons de nouveau du côté du couloir Samson mais pour cette fois grimper une voie à la paroi du Duc après le passage de la tyrolienne au-dessus du Verdon. Les cordées s'’organiseront de façon à ce que dans chacune il y ait un grimpeur susceptible d’'enchainer les longueurs dures. Valérie et Laurent s’associent de nouveau tandis qu'’avec Alun nous remettons le couvert. Le moindre que l'’on puisse dire c’'est que nous n’'avons pas été déçu. Les 280m d'’escalade sont juste majeur !!! Pour une difficulté ne dépassant jamais le 6b+ mais demandant de la détermination nous sommes tous arrivés au sommet heureux de l'’effort accompli. S'’en suivi une descente en rappel avant de retrouver nos compagnons pour partager un repas au resto du village avec pleins de choses à se raconter. 
Le lendemain d'’un commun accord nous devions faire un canyon mais de l'’avis général nous entreprîmes une balade au fond des gorges qui s'’avèrera enrichissante car nous pourrons discuter entre nous sans être encordé ce qui est aussi une façon d'’être lié, et puis nous profiterons d'’une perspective peu commune au Verdon : voir ce que nous avons fait d'’en bas. Après une baignade au cœur du Verdon pour les plus réchauffés et un peu de pêche à la mouche pour moi. Je pense qu'’il était utile de décompresser avant de reprendre la longue route qui nous ramènerait dans notre quotidien. 
Une question demeure : pourquoi si peu de monde s'’est manifesté pour participer à ce stage dans cet endroit magnifique ? Alors nous l’'espérons tous (ceux qui ont participé) soyez curieux et osez venir découvrir cet endroit magnifiquement sauvage ou se sont écrites bien des pages de l’escalade. 
Julien

CLUB ALPIN FRANCAIS VILLEFRANCHE SUR SAONE

IMPASSE REVIN
69400  VILLEFRANCHE SUR SAONE
Contactez-nous
Tél. 04 74 62 04 59
Permanences :
jeudi 19:30-21:00 en septembre 18 - 22 h Accueil téléphonique du lundi au vendredi heures de bureau
Agenda